A la Une ! Lettre d’information du projet avec le témoignage des partenaires

LA FERME DE

KER MADELEINE

Un espace de transition pour préparer la liberté

Une ferme en
agriculture biologique

Un lieu d’accueil
pour la réinsertion

Une association
Emmaüs

UNE FERME EN

AGRICULTURE BIOLOGIQUE

Située en Loire-Atlantique, sur la commune de Saint-Gildas-des-Bois, la ferme de Ker Madeleine comprend une grande longère d’habitation, des bâtiments agricoles et 40 ha de terres.

Maraîchage diversifié

La ferme vise une production sur 1,5 ha en agriculture biologique. La vente des légumes se fera en circuits courts, via une vente directe à la ferme, des paniers hebdomadaires à des adhérents et la vente à des magasins spécialisés.

Élevage bovin laitier

L’association vise également la mise en place d’une activité d’élevage bovin laitier, avec 30 vaches laitières en production. La vente du lait s’effectuera en partenariat avec une coopérative qui viendra le collecter directement à la ferme.

.

L'activité agricole au service de la réinsertion

Travailler la terre. Retrouver la paix dans le rythme des saisons. Faire pousser des légumes. Traire les vaches quotidiennement. Les activités agricoles sont un support reconnu et qui a fait ses preuves pour la réinsertion des personnes ayant eu un parcours de vie difficile.

 

UN LIEU D’ACCUEIL

POUR LA RÉINSERTION

Personnes accueillies

La ferme de Ker Madeleine est un lieu de vie qui accueillera dix résidents-salariés en fin de peine. Sous le régime judiciaire du placement extérieur, ils viendront à la ferme sur une durée de 6 à 12 mois avant leur levée d’écrou pour préparer progressivement la liberté et la reconstruction d’un projet de vie.

La ferme propose un accueil familial, à taille humaineAvec une présence sur site les soirs et weekends, les résidents seront hébergés sur place en chambre individuelle. Ils retrouveront une intimité et une autonomie qu’ils ont souvent perdues en détention.

Les résidents seront hébergés sur place en chambre individuelle, ce qui leur permettra de retrouver une intimité et une autonomie qu’ils ont souvent perdues en détention. Ils partageront des temps de vie communs (repas, discussions, entretien du lieu, loisirs), qui seront l’occasion de se réhabituer progressivement à la vie en groupe.

Un aménagement de peine basé sur la responsabilisation

Les années de détention provoquent souvent chez les personnes incarcérées un isolement, une perte des liens familiaux, une déresponsabilisation dans la gestion du quotidien, et peu à peu une perte de confiance en soi, d’estime de soi… Pour se réinsérer la marche est haute. Les sorties « sèches », sans accompagnement, compromettent fortement les chances de réussite.

Sources d’Envol propose cet espace de transition pour réapprendre la liberté progressivement, acquérir des responsabilités dans le travail agricole et préparer la reconstruction de l’avenir.

Une personne de l’équipe permanente sera dédiée à l’accompagnement individuel des résidents-salariés, dans leurs démarches administratives (carte d’identité, CMU, impôts…), de soin, de logement, d’insertion professionnelle. Le passage à la ferme permet aux résidents de reprendre confiance en eux pour reconstruire progressivement un projet de vie.

Comment intégrer la ferme ?

Pour arriver à la ferme, les candidats adressent une demande à la ferme par eux même ou via le service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP), ils sont rencontrés en détention par un encadrant qui leur présente le projet, puis ils viennent visiter la ferme pour rencontrer l’équipe. In fine, la décision revient au juge d’application des peines. Puis tout au long de leur séjour à la ferme, ils restent suivis par un conseiller pénitentiaire d’insertion et de probation.

Le public visé est exclusivement masculin, dans la mesure où il correspond à 96 % de la population carcérale. L’âge minimal sera de 18 ans, avec une mixité intergénérationnelle.

UN CONCEPT BASÉ SUR DES

EXPÉRIENCES PROBANTES

Le concept de ferme de réinsertion existe depuis vingt ans à la ferme de Moyembrie (02) et depuis trois ans à Lespinassière (11).

La ferme de Sources d’envol s’inscrit dans cette dynamique d’essaimage de structures d’accueil pour des « publics justice », en partenariat avec Emmaüs France et la Direction de l’administration pénitentiaire.

UNE ASSOCIATION

EMMAÜS

L’association Sources d’envol fait partie du Mouvement Emmaüs. Créée en 2018 par la porteuse de projet, Laura Hurel, elle regroupe maintenant une trentaine d’adhérents, un conseil d’administration de professionnels (direction du Jardin de Cocagne de Nantes, direction de l’association Permis de construire, responsable de l’incubateur des Écossolies, Association Saint BenoÎT Labre, Direction du Relais Atlantique).

5 encadrants 

L’équipe permanente de Sources d’Envol sera composée de cinq salariés professionnels et complémentaires pour mettre en œuvre le projet social et agricole de la structure :

Laura Hurel

Laura Hurel

Directrice et fondatrice de l’association Sources d’Envol.
Diplômée de l’école de commerce Audencia.

Yves-Marie Boquien

Yves-Marie Boquien

Encadrant technique maraîchage.
Ingénieur agronome

Alain Grataloup

Alain Grataloup

Encadrant technique élevage.
Éleveur bovin laitier pendant 18 ans.

Un(e) chargé(e) d'insertion professionnelle

En charge de l’accompagnement individualisé des résidents.

Un hôte de maison

En charge de la vie communautaire et des activités avec les résidents.

Des partenaires impliqués

Le projet de Sources d’envol est possible grâce à l’implication de nombreux partenaires :
l’Administration pénitentiaire, la Direccte (pour le conventionnement en Atelier chantier d’insertion), la DDCSPP (pour l’hébergement), le bailleur social Habitat 44 et le Conseil départemental de Loire-Atlantique pour l’achat de la ferme, les élus locaux et les différents services du territoire, les professionnels agricoles, de nombreux acteurs associatifs et de précieux soutiens financiers pour le démarrage.

AVEC LE CONCOURS
AVEC LES SOUTIENS

LA FERME DE KER MADELEINE

Un espace de transition pour préparer la liberté

CONTACT

Ferme de Ker Madeleine,
44530 Saint-Gildas-des-bois

Tél. : 06 95 94 20 60 contact@fermedekermadeleine.com

Site éco-conçu par Les Pétroleuses
Hébergé par Infomaniak, bergeur alimenté 100% par des énergies renouvelables.